Focus sur la chute

SAVIEZ-VOUS QUE PLUS DE 2 MILLIONS DE PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET + CHUTENT CHAQUE ANNÉE EN FRANCE ?

Personne qui chute

 

 On chute à tout âge de plain-pied ! Mais avec l’âge on s’en relève plus difficilement.

 

 

 


 

Au domicile, 1 personne sur 3, âgée de 65 et plus, chute au moins une fois au cours de l’année. En institution, la chute est  un événement indésirable qui engage la responsabilité de l’établissement. Elle s’avère être 3 fois plus élevée qu’au domicile : sur une population de 80 résidents, on compte environ 350 chutes par an.

À partir de 65 ans, le risque de chute augmente considérablement. De plus, généralement due au vieillissement, aux pathologies, à l’environnement mais aussi à la peur de tomber, la chute n’est pas sans conséquences. 

  • Conséquences traumatiques
  • Diminution voire perte totale d’autonomie
  • Conséquences psychologiques telles que la peur de tomber à nouveau
  • Baisse de la qualité de vie due à une réduction des activités quotidiennes

 


 

Les risques liés à la chute doivent être pris en considération !

En effet, 30% des chutes portent aujourd’hui à consultations médicales généralistes ou bien spécialisées. On compte environ 50 000 à 80 000 fractures du fémur chez les plus de 55 ans.

En conclusion, il semble essentiel de sensibiliser les personnes âgées. La prévention est aujourd’hui le moyen le plus efficace pour éviter la chute. C’est pourquoi les soignants et aidants ont un rôle particulièrement important dans la prévention et l’entretien de l’autonomie. Il est également indispensable que l’entourage de la personne âgée soit impliqué afin de l’accompagner dans l’acceptation de son risque de chute et la mise en place d’actions en lien avec sa problématique. 

 

 

 

Sources : Données INPES, Données INSERM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *